BlogEntreprises
Rémunérations & avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France
Rémunérations & avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France
Entreprises
1
 
June
 
2022
30
 minutes

Rémunérations & avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France

Découvrez les bonnes pratiques de plus de 300 entreprises en termes de rémunération et d'avantages sociaux, ainsi que les dernières tendances !
Pauline Couderc
Customer Success Manager

Pourquoi Epsor a décidé de lancer son baromètre sur la rémunération et les avantages sociaux ?

En tant que prestataire d'épargne salariale et retraite, Epsor est amené à échanger régulièrement avec les Comp&Ben sur les sujets de rémunération : l’actionnariat salarié, les avantages sociaux, la mobilité, les outils indispensables pour un C&B, etc.

Ainsi, nous avons remarqué que la majeure partie des DRH C&B avaient peu d'informations sur les pratiques des autres entreprises (du même secteur, de la même taille, etc.) en termes de rémunération et d'avantages sociaux.

Pour répondre à cette problématique, nous avons donc souhaité offrir une étude sur le sujet afin de leur permettre de mieux connaître leur environnement et les bonnes pratiques d’autres entreprises.

Ce qu’il faut retenir !

Les éléments de rémunération financiers de la politique salariale : ce qu’il faut retenir !

Les chiffres clés...

• 86 % des entreprises proposent au moins un dispositif d’épargne salariale.

• 3/5 des employeurs proposent un système d’épargne retraite collectif à leurs collaborateurs.

• 57 % des employeurs proposent au moins un dispositif d’épargne retraite supplémentaire.

• 35 % des entreprises qui proposent un PERCO ou PER Collectif, proposent également un CET.

• 1/3 des entreprises propose de l’actionnariat salarié à leurs collaborateurs.

Les opportunités à saisir...

L'abondement

La majorité des entreprises ne propose pas d’abondement à leurs collaborateurs. C’est pourtant une opportunité unique pour les entreprises d’inciter leurs collaborateurs à épargner leurs primes d’épargne salariale, leurs jours de congé non pris ou encore de réaliser des versements personnels pour préparer leurs projets de vie.

Le Compte Épargne Temps (CET)

Seulement 35,2 % des entreprises proposant un PERCO ou PER Collectif proposent également un Compte Épargne Temps (CET). Une statistique décevante quand l’on sait que la passerelle CET/PERCO est le meilleur moyen de rendre attractif le CET pour les salariés et l’entreprise. En effet, pour l’entreprise, les jours de repos non pris investis sur le PERCO sont déductibles de l'assiette de l'impôt sur les sociétés et sont exonérés de certaines charges sociales (dans la limite des plafonds légaux). Les salariés quant à eux bénéficient d’une exonération de ces mêmes charges sociales, mais ils sont également exonérés d’impôt sur le revenu lorsqu’ils placent leurs jours de repos non pris sur le PERCO.

L'épargne retraite supplémentaire

Plus de 4 entreprises sur 10 ne proposent pas de dispositif d’épargne retraite supplémentaire à leurs collaborateurs. Ces entreprises passent ainsi à côté d’une véritable opportunité d’attractivité, de motivation et de fidélisation. Grâce aux cotisations obligatoires, une entreprise répond aux inquiétudes de 9 Français sur 10, qui selon une étude OpinionWay pour la Carac s’estiment inquiets quant à leur retraite dont la moitié pour des raisons financières. Selon une étude Mercer, 2 Français sur 3 estiment qu’il revient à leur entreprise de participer à améliorer leur niveau de retraite, 62 % estiment que la mise en place d’un système de retraite supplémentaire constituerait un véritable atout de rétention des talents, et ils sont même 72 % à estimer que ces dispositifs devraient être obligatoires.

L'épargne retraite collective

34,4 % des entreprises ne proposent pas de PERCO ou PER Collectif à leurs salariés. Un dispositif pourtant simple à mettre en place dès lors que l’employeur verse des primes d’épargne salariale, et qui est très bénéfique pour les collaborateurs puisque c’est une enveloppe idéale pour préparer leur retraite.

Tour d’horizon des avantages sociaux : ce qu’il faut retenir !

Les chiffres clés...

• 56 % des entreprises prennent en charge le minimum légal (50%) pour la mutuelle de leurs collaborateurs.

• 29 % des employeurs proposent le forfait de mobilité durable à leurs collaborateurs.

• 52 % des entreprises ne proposent aucune structure sportive ou le remboursement d’un abonnement de sport.

• 84 % des entreprises prennent en charge 9 € ou moins du montant des tickets-restaurants de leurs salariés.

• 18 % des employeurs ne proposent aucune solution pour la santé mentale à leurs collaborateurs.

Les opportunités à saisir...

La mutuelle

La majorité des entreprises prend en charge seulement le minimum légal de la mutuelle de leurs salariés. Proposer un taux supérieur au minimum légal représente donc une véritable opportunité pour les entreprises de se rendre plus attractives et de fidéliser leurs collaborateurs et ainsi augmenter leur pouvoir d’achat. 8 entreprises sur 10 prennent en charge 9 € ou moins du montant des tickets-restaurants de leurs collaborateurs. En sachant qu’en moyenne, pour s'offrir un déjeuner en France le coût est de 15 €, et que c’est un avantage salarié utilisé quotidiennement, les entreprises ont tout intérêt à proposer un montant élevé.

La mobilité durable

Seulement 29,2 % des entreprises proposent le forfait de mobilité durable à leurs collaborateurs. À l’ère où les problématiques environnementales sont sur le devant de la scène, et que les entreprises doivent jouer un rôle primordial au travers de la RSE, le forfait mobilité durable représente une opportunité pour répondre à ces enjeux, mais également aux attentes des nouvelles générations.

Le bien-être financier

Les solutions de bien-être financier sont encore peu développées dans les entreprises françaises. En effet, moins de 4 % d’entre elles proposent une forme d’accompagnement pour former leurs salariés à l’éducation financière, et à l’optimisation budgétaire, qui sont pourtant des sujets primordiaux pour la majorité des salariés.

Le sport

59 % des entreprises ne proposent aucune structure sportive ou le remboursement d’un abonnement de sport à leurs collaborateurs. Le sport étant pourtant le meilleur allié pour le bien-être physique et mental, un bien-être personnel qui se ressentira sans aucun doute dans la vie professionnelle du collaborateur.

Les tendances en termes de politique de rémunération globale : ce qu’il faut retenir !

Les chiffres clés...

• 51 % des entreprises proposent depuis la Covid-19 du télétravail ou ont allongé la durée de celui-ci.

• 3 % des employeurs ont mis en place depuis la Covid-19 des ateliers bien-être, une application ou une autre forme de soutien psychologique.

• 32 % des entreprises estiment que le télétravail est l’avantage social le plus innovant qu’elles proposent.

• 49 % des entreprises citent l’épargne salariale comme l’élément de rémunération préféré de leurs salariés.

• 28 % des entreprises estiment que les primes et le variable sont les éléments de rémunération les plus complexes à gérer.

Les opportunités à saisir...

Les nouveaux avantages depuis la covid-19

Seulement 14,36 % des entreprises proposent depuis la Covid-19 un équipement de télétravail ou une indemnité partielle ou totale de l’équipement de télétravail. Aujourd’hui, le télétravail est démocratisé dans la plupart des entreprises, voire la voie principale pour une partie des salariés français. Cette méthode de travail fait partie des principaux pré-requis pour les candidats, notamment sur certains types de postes. Il est donc primordial pour les entreprises de répondre entièrement à leurs besoins, et donc de leur proposer un équipement adéquat. Dans le cas contraire, ils n’auront pas les conditions optimales pour effectuer leurs tâches et missions.

Les avantages sociaux les plus innovants

Parmi les avantages sociaux les plus innovants cités par les entreprises, on note que près d’un tiers a répondu “Le télétravail”.Parmi les autres éléments de réponse, on retrouve “la salle de sport”, “la distribution d’actions gratuites” ou encore “l’intéressement”. Des avantages sociaux appréciés et pertinents mais qui ne sont pas réellement innovants. Cependant, pour se différencier des autres entreprises, proposer des avantages sociaux innovants est primordial. Les entreprises doivent constamment être à la quête de nouveaux avantages pour répondre aux attentes et besoins actuels des collaborateurs (ex : congé paternité, système de recharge de voiture électrique sur le lieu de travail, etc.), et ainsi séduire de nouveaux candidats et fidéliser leurs collaborateurs.

Les éléments de rémunération préférés

Pour la majorité des entreprises (48,68 %), l’élément de rémunération favori de leurs collaborateurs est l’épargne salariale devant les primes et bonus (18,4 %). Le caractère collectif et fiscal de l’épargne salariale fait donc l’unanimité. Il est donc primordial d’optimiser au maximum ce dispositif, et d’en faire un élément central de la communication interne. L’épargne salariale est un avantage salarié à mettre en place au plus vite pour les entreprises qui ne le proposeraient pas encore.

Les bonnes pratiques de C&B : ce qu’il faut retenir !

Les opportunités à saisir...

La mesure de la satisfaction des collaborateurs

Plus d’1 entreprise sur 5 ne mesure pas le degré de satisfaction de ses collaborateurs. Un élément pourtant primordial pour mesurer l’impact des dispositifs et solutions mises en place. Pour celles qui le mesurent, le moyen le plus répandu est de mener une étude ou un sondage (en interne ou externe). Un moyen peu coûteux et facile à mettre en place, qui est à la portée de toutes les entreprises. Près d’une entreprise sur trois se réfère au CSE et délégués syndicaux pour juger du degré de satisfaction des collaborateurs. Encore une fois, c’est un moyen peu coûteux et facile à mettre en œuvre pour les entreprises. Elles peuvent accorder un moment ou une réunion spécifiques pour échanger sur ce sujet.

La communication interne

Le marketing interne est le moyen le plus utilisé (42,3 %) par les Comp&Ben pour communiquer sur leur politique de rémunération. Le meilleur moyen de toucher toutes les typologies de collaborateurs étant de varier les canaux de communication. Un déploiement encore une fois peu coûteux, en temps comme en argent, puisque le message principal est défini, il suffit de le dupliquer (newsletters, intranet, flyers, webinars, street marketing sur le lieu de travail, etc.).

Les outils de veille

Les webinars (22,7 %) sont les supports les plus utilisés par les C&B pour réaliser leur veille sur la rémunération et avantages sociaux.

Les indicateurs à suivre

Le turnover (20,25 %), la masse salariale (16,46 %) et le positionnement marché (15,61 %) sont les 3 indicateurs les plus suivis par les Comp&Ben.

Pour découvrir l'ensemble des résultats de notre baromètre 2022 sur la rémunération et les avantages sociaux, téléchargez-le gratuitement dès maintenant ! 👇

Rémunération et avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France
BlogEntreprises
Rémunérations & avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France
Rémunérations & avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France

Rémunérations & avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France

Sommaire

1. L’épargne salariale et retraite, kézako ?
  • L’épargne salariale, comment ça marche ?
  • L’intéressement en bref
  • Intéressement & start-ups/scale-ups, le combo parfait
  • L’intéressement en chiffres
2. Une solution gagnant-gagnant !
  • Des économies pour tous
  • L’épargne salariale, un outil 360°
3. Mise en place de l’intéressement : tuto !
  • 7 choses à savoir sur l’accord d’intéressement
  • Les 3 grandes étapes à suivre
  • Les règles d’or pour un accord réussi
  • Use case #1: start-up de 200 collaborateurs
  • Use case #2 : start-up de 45 collaborateurs
4. 5 conseils pour bien choisir son prestataire
  • Le maître mot : la pédagogie
  • Une épargne qui ressemble à vos salariés !
  • L’importance d’une gamme d’investissement diversifiée • RSE : priorité aux valeurs de vos collaborateurs
  • Frais transparents & compétitifs
5. (Bonus) Soigner les finitions !
  • Les démarches administratives, on s’en occupe !
  • Communiquez, communiquez... et communiquez !
Nous gérons l’épargne de leurs salariés

Pourquoi Epsor a décidé de lancer son baromètre sur la rémunération et les avantages sociaux ?

En tant que prestataire d'épargne salariale et retraite, Epsor est amené à échanger régulièrement avec les Comp&Ben sur les sujets de rémunération : l’actionnariat salarié, les avantages sociaux, la mobilité, les outils indispensables pour un C&B, etc.

Ainsi, nous avons remarqué que la majeure partie des DRH C&B avaient peu d'informations sur les pratiques des autres entreprises (du même secteur, de la même taille, etc.) en termes de rémunération et d'avantages sociaux.

Pour répondre à cette problématique, nous avons donc souhaité offrir une étude sur le sujet afin de leur permettre de mieux connaître leur environnement et les bonnes pratiques d’autres entreprises.

Ce qu’il faut retenir !

Les éléments de rémunération financiers de la politique salariale : ce qu’il faut retenir !

Les chiffres clés...

• 86 % des entreprises proposent au moins un dispositif d’épargne salariale.

• 3/5 des employeurs proposent un système d’épargne retraite collectif à leurs collaborateurs.

• 57 % des employeurs proposent au moins un dispositif d’épargne retraite supplémentaire.

• 35 % des entreprises qui proposent un PERCO ou PER Collectif, proposent également un CET.

• 1/3 des entreprises propose de l’actionnariat salarié à leurs collaborateurs.

Les opportunités à saisir...

L'abondement

La majorité des entreprises ne propose pas d’abondement à leurs collaborateurs. C’est pourtant une opportunité unique pour les entreprises d’inciter leurs collaborateurs à épargner leurs primes d’épargne salariale, leurs jours de congé non pris ou encore de réaliser des versements personnels pour préparer leurs projets de vie.

Le Compte Épargne Temps (CET)

Seulement 35,2 % des entreprises proposant un PERCO ou PER Collectif proposent également un Compte Épargne Temps (CET). Une statistique décevante quand l’on sait que la passerelle CET/PERCO est le meilleur moyen de rendre attractif le CET pour les salariés et l’entreprise. En effet, pour l’entreprise, les jours de repos non pris investis sur le PERCO sont déductibles de l'assiette de l'impôt sur les sociétés et sont exonérés de certaines charges sociales (dans la limite des plafonds légaux). Les salariés quant à eux bénéficient d’une exonération de ces mêmes charges sociales, mais ils sont également exonérés d’impôt sur le revenu lorsqu’ils placent leurs jours de repos non pris sur le PERCO.

L'épargne retraite supplémentaire

Plus de 4 entreprises sur 10 ne proposent pas de dispositif d’épargne retraite supplémentaire à leurs collaborateurs. Ces entreprises passent ainsi à côté d’une véritable opportunité d’attractivité, de motivation et de fidélisation. Grâce aux cotisations obligatoires, une entreprise répond aux inquiétudes de 9 Français sur 10, qui selon une étude OpinionWay pour la Carac s’estiment inquiets quant à leur retraite dont la moitié pour des raisons financières. Selon une étude Mercer, 2 Français sur 3 estiment qu’il revient à leur entreprise de participer à améliorer leur niveau de retraite, 62 % estiment que la mise en place d’un système de retraite supplémentaire constituerait un véritable atout de rétention des talents, et ils sont même 72 % à estimer que ces dispositifs devraient être obligatoires.

L'épargne retraite collective

34,4 % des entreprises ne proposent pas de PERCO ou PER Collectif à leurs salariés. Un dispositif pourtant simple à mettre en place dès lors que l’employeur verse des primes d’épargne salariale, et qui est très bénéfique pour les collaborateurs puisque c’est une enveloppe idéale pour préparer leur retraite.

Tour d’horizon des avantages sociaux : ce qu’il faut retenir !

Les chiffres clés...

• 56 % des entreprises prennent en charge le minimum légal (50%) pour la mutuelle de leurs collaborateurs.

• 29 % des employeurs proposent le forfait de mobilité durable à leurs collaborateurs.

• 52 % des entreprises ne proposent aucune structure sportive ou le remboursement d’un abonnement de sport.

• 84 % des entreprises prennent en charge 9 € ou moins du montant des tickets-restaurants de leurs salariés.

• 18 % des employeurs ne proposent aucune solution pour la santé mentale à leurs collaborateurs.

Les opportunités à saisir...

La mutuelle

La majorité des entreprises prend en charge seulement le minimum légal de la mutuelle de leurs salariés. Proposer un taux supérieur au minimum légal représente donc une véritable opportunité pour les entreprises de se rendre plus attractives et de fidéliser leurs collaborateurs et ainsi augmenter leur pouvoir d’achat. 8 entreprises sur 10 prennent en charge 9 € ou moins du montant des tickets-restaurants de leurs collaborateurs. En sachant qu’en moyenne, pour s'offrir un déjeuner en France le coût est de 15 €, et que c’est un avantage salarié utilisé quotidiennement, les entreprises ont tout intérêt à proposer un montant élevé.

La mobilité durable

Seulement 29,2 % des entreprises proposent le forfait de mobilité durable à leurs collaborateurs. À l’ère où les problématiques environnementales sont sur le devant de la scène, et que les entreprises doivent jouer un rôle primordial au travers de la RSE, le forfait mobilité durable représente une opportunité pour répondre à ces enjeux, mais également aux attentes des nouvelles générations.

Le bien-être financier

Les solutions de bien-être financier sont encore peu développées dans les entreprises françaises. En effet, moins de 4 % d’entre elles proposent une forme d’accompagnement pour former leurs salariés à l’éducation financière, et à l’optimisation budgétaire, qui sont pourtant des sujets primordiaux pour la majorité des salariés.

Le sport

59 % des entreprises ne proposent aucune structure sportive ou le remboursement d’un abonnement de sport à leurs collaborateurs. Le sport étant pourtant le meilleur allié pour le bien-être physique et mental, un bien-être personnel qui se ressentira sans aucun doute dans la vie professionnelle du collaborateur.

Les tendances en termes de politique de rémunération globale : ce qu’il faut retenir !

Les chiffres clés...

• 51 % des entreprises proposent depuis la Covid-19 du télétravail ou ont allongé la durée de celui-ci.

• 3 % des employeurs ont mis en place depuis la Covid-19 des ateliers bien-être, une application ou une autre forme de soutien psychologique.

• 32 % des entreprises estiment que le télétravail est l’avantage social le plus innovant qu’elles proposent.

• 49 % des entreprises citent l’épargne salariale comme l’élément de rémunération préféré de leurs salariés.

• 28 % des entreprises estiment que les primes et le variable sont les éléments de rémunération les plus complexes à gérer.

Les opportunités à saisir...

Les nouveaux avantages depuis la covid-19

Seulement 14,36 % des entreprises proposent depuis la Covid-19 un équipement de télétravail ou une indemnité partielle ou totale de l’équipement de télétravail. Aujourd’hui, le télétravail est démocratisé dans la plupart des entreprises, voire la voie principale pour une partie des salariés français. Cette méthode de travail fait partie des principaux pré-requis pour les candidats, notamment sur certains types de postes. Il est donc primordial pour les entreprises de répondre entièrement à leurs besoins, et donc de leur proposer un équipement adéquat. Dans le cas contraire, ils n’auront pas les conditions optimales pour effectuer leurs tâches et missions.

Les avantages sociaux les plus innovants

Parmi les avantages sociaux les plus innovants cités par les entreprises, on note que près d’un tiers a répondu “Le télétravail”.Parmi les autres éléments de réponse, on retrouve “la salle de sport”, “la distribution d’actions gratuites” ou encore “l’intéressement”. Des avantages sociaux appréciés et pertinents mais qui ne sont pas réellement innovants. Cependant, pour se différencier des autres entreprises, proposer des avantages sociaux innovants est primordial. Les entreprises doivent constamment être à la quête de nouveaux avantages pour répondre aux attentes et besoins actuels des collaborateurs (ex : congé paternité, système de recharge de voiture électrique sur le lieu de travail, etc.), et ainsi séduire de nouveaux candidats et fidéliser leurs collaborateurs.

Les éléments de rémunération préférés

Pour la majorité des entreprises (48,68 %), l’élément de rémunération favori de leurs collaborateurs est l’épargne salariale devant les primes et bonus (18,4 %). Le caractère collectif et fiscal de l’épargne salariale fait donc l’unanimité. Il est donc primordial d’optimiser au maximum ce dispositif, et d’en faire un élément central de la communication interne. L’épargne salariale est un avantage salarié à mettre en place au plus vite pour les entreprises qui ne le proposeraient pas encore.

Les bonnes pratiques de C&B : ce qu’il faut retenir !

Les opportunités à saisir...

La mesure de la satisfaction des collaborateurs

Plus d’1 entreprise sur 5 ne mesure pas le degré de satisfaction de ses collaborateurs. Un élément pourtant primordial pour mesurer l’impact des dispositifs et solutions mises en place. Pour celles qui le mesurent, le moyen le plus répandu est de mener une étude ou un sondage (en interne ou externe). Un moyen peu coûteux et facile à mettre en place, qui est à la portée de toutes les entreprises. Près d’une entreprise sur trois se réfère au CSE et délégués syndicaux pour juger du degré de satisfaction des collaborateurs. Encore une fois, c’est un moyen peu coûteux et facile à mettre en œuvre pour les entreprises. Elles peuvent accorder un moment ou une réunion spécifiques pour échanger sur ce sujet.

La communication interne

Le marketing interne est le moyen le plus utilisé (42,3 %) par les Comp&Ben pour communiquer sur leur politique de rémunération. Le meilleur moyen de toucher toutes les typologies de collaborateurs étant de varier les canaux de communication. Un déploiement encore une fois peu coûteux, en temps comme en argent, puisque le message principal est défini, il suffit de le dupliquer (newsletters, intranet, flyers, webinars, street marketing sur le lieu de travail, etc.).

Les outils de veille

Les webinars (22,7 %) sont les supports les plus utilisés par les C&B pour réaliser leur veille sur la rémunération et avantages sociaux.

Les indicateurs à suivre

Le turnover (20,25 %), la masse salariale (16,46 %) et le positionnement marché (15,61 %) sont les 3 indicateurs les plus suivis par les Comp&Ben.

Pour découvrir l'ensemble des résultats de notre baromètre 2022 sur la rémunération et les avantages sociaux, téléchargez-le gratuitement dès maintenant ! 👇

Rémunération et avantages sociaux : les pratiques des entreprises en France

Téléchargez la ressource complète !